Le Groupe CRC

Journée mondiale de la santé 2016

Le 07 avril dernier a eu lieu la Journée mondiale de la santé (JMS).
Cette année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a consacré cette journée au diabète.


347 millions, c’est le nombre de diabétiques dans le monde en 2008. L’OMS prévoit un passage à 438 millions d’ici 2030, faisant du diabète la 7ème cause de décès dans le monde.

La Réunion est la région de France la plus touchée, la prévalence du diabète traité s’élève à 9.8% en 2013 soit le double de la moyenne nationale (4.7%). Le diabète touche davantage les femmes puisque la part de femmes parmi les patients traités est de 55,9% en 2013.

Source : InVS, Prévalence du diabète traité par département/région en 2013


Sur la période 2008-2010, le diabète constituait le deuxième motif d’admission en Affection Longue Durée (ALD) (28%), derrière les maladies cardiovasculaires (37%) et devant les cancers (12%). Ce nombre a augmenté de 61% entre 2002 et 2010.
Par ailleurs, le diabète a été responsable de 247 décès, en moyenne chaque année, entre 2008 et 2010. Un taux régional standardisé près de 4 fois supérieur au taux métropolitain (62 décès pour 100 000 habitants contre 17 pour 100 000 en métropole sur la période 2008-2010).

Le vieillissement prévisible de la population réunionnaise ainsi que la précocité de la survenue du diabète sur l’île laissent supposer que la morbidité et la mortalité par diabète vont s’accroître dans les prochaines années. Ce constat renforce la nécessité de la prévention et de la prise en charge de cette pathologie.

Source : ORS, Le diabète à la Réunion, décembre 2012


Le diabète est une maladie métabolique caractérisée par un taux de glucose élevé dans le sang (hyperglycémie).

Lorsque l’on mange, les glucides présents dans les aliments sont transformés essentiellement en glucose. Il en suit une augmentation de la glycémie qui provoque la sécrétion de l’insuline par le pancréas. L’insuline va permettre au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme pour être transformé et stocké. Ainsi la glycémie qui a augmenté légèrement suite au repas va revenir à un taux normal avec l’action de l’insuline.

Chez les diabétiques, ce système fonctionne mal et entraîne les hyperglycémies qui avec le temps peuvent endommager le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs.

Les principaux types de diabète :

  • Le diabète de type 1 : Les personnes atteintes ont en général un pancréas qui ne produit pas d’insuline, cela résulte de la disparition des cellules bêta du pancréas. Ce diabète débute en général chez les sujets jeunes. Excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue, les symptômes du diabète peuvent apparaître brutalement. Le traitement repose sur l’injection d’insuline.
  • Le diabète de type 2 : Les personnes atteintes ont un pancréas qui produit de l’insuline mais en quantité insuffisante (insulinopénie), ou qui l’utilise à mauvais escient (insulinorésistance). Ce diabète représente environ 90% des cas de diabète en France et apparaît en général à partir de 40 ans. Les symptômes sont souvent moins marqués. De ce fait, la maladie peut être diagnostiquée plusieurs années après son apparition, une fois les complications déjà présentes. Le traitement repose sur des mesures hygiéno-diététiques qui peuvent être associées à des traitements médicamenteux.


Le diabète peut entraîner des complications graves (cécité, amputations, infarctus, accidents vasculaires cérébraux, insuffisance rénale etc.), alors que l’apparition de la maladie est évitable pour une forte proportion.

En effet, agir sur son mode de vie peut être efficace pour prévenir ou retarder le diabète de type 2 :

  • avoir un régime alimentaire sain : manger 3 à 5 fruits et légumes par jour, réduire l’apport en sucres et en matières grasses (notamment les acides gras saturées),
  • maintenir un poids corporel normal,
  • pratiquer une activité physique régulière : au moins 30 minutes par jour,
  • ne pas fumer.

Notons aussi l’importance du dépistage précoce de la maladie pour anticiper la prise en charge et réduire le risque de complications.


OMS, Journée mondiale de la santé 2016

AFD, Fédération Française des Diabétiques

ORS, Le diabète à la Réunion